Les Échecs : le jeu de stratégie par excellence

Les Échecs : le jeu de stratégie par excellence

Les Échecs sont un jeu de société qui se joue à 2. Il est composé par un échiquier de 64 cases qui alternent couleur sombre et couleur claire. Ce jeu est réputé pour faire office de gymnastique intellectuelle à ses pratiquants. De ce fait, il améliore la capacité d’analyse, la stratégie et l’anticipation des joueurs.

Les origines de la discipline

Les débats divergent sur l’origine du jeu d’Échecs. Néanmoins, les avis convergents sur le fait que ce jeu trouve ses sources dans le nord de l’Inde en l’an 600. Son ancêtre serait le Chatranj, un dérivé du Chaturanga indien que les Perses se seraient approprié. Au fil des années, le jeu s’exporte à travers le monde. La version des échecs telle que nous la connaissons aujourd’hui remonte au 17e siècle. Depuis, le style des pièces et l’utilisation de la pendule ont contribué aux modifications du jeu. On parle alors du style Staunton, adopté en 1850 et qui perdure jusqu’à nos jours.

Les règles du jeu

Comme mentionné plus tôt, il faut deux joueurs pour jouer aux Échecs. Chaque joueur dispose de plusieurs pièces. À ce titre, on trouve 2 tours, 2 cavaliers, 2 fous, un roi, une reine et 8 pions. Chacune de ces pièces a un mouvement qui lui est spécifique. En guise d’illustration, le fou ne peut se déplacer qu’en diagonale et le pion ne peut qu’avancer. Le but est de s’emparer des pièces de son adversaire pour l’affaiblir et limiter ses mouvements. La partie se termine lorsque le roi de l’adversaire se fait capturer, on dit « échec et mat ! ».

Les grandes stratégies les plus célèbres aux échecs

Au fil des parties, les joueurs ont adopté des stratégies pour pousser leur adversaire à la faute. Certaines sont simples ou complexes et plus connues que d’autres. Les joueurs les plus expérimentés préfèrent garder leurs cavaliers près du centre de l’échiquier. D’autres ont pour coutume de placer leurs tours à la 7e ou la 8e rangée. Des techniques sont si célèbres qu’elles ont leur propre nom. On peut citer entre autres : la fourchette ou encore le clouage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *