Le Mölkky, plus fort que la pétanque ?

Le Mölkky, plus fort que la pétanque ?

Incroyable ! Au pays de la gastronomie et de la mode (ou du fromage qui pue selon votre vision des choses), la pétanque est menacée par un jeu d’adresse originaire du grand Nord qui fait sensation depuis quelques années : le Mölkky. Accessible, ludique et demandant tout de même de l’adresse, le Mölkky est en train de devenir un phénomène de société. Découvrez-le à votre tour.

 

Le Mölkky : un jeu de quilles finlandais

Pour trouver les origines du Mölkky, il faut suivre l’étoile polaire jusqu’aux limites du cercle arctique : direction la Finlande. C’est en effet dans le pays des « k », des « i » et des mots à rallonge qu’est né ce jeu. A la base, il faut remonter dans la région de Carélie (à la frontière avec la Russie) où l’on trouve la trace du Kyykkä, un jeu qui nécessite d’envoyer un bâton de près d’un mètre sur des cylindres en bois afin de les expédier en effectuant le moins de lancer possibles.

Tombé en désuétude, le Kyykkä trouve un nouveau souffle sous la forme du Mölkky qui est inventé par une entreprise finlandaise qui dépose le nom. Cette entreprise, Tuoterengas, mise sur l’insertion professionnelle et le social et décide de ressusciter le (presque) défunt jeu de quilles en revoyant les règles et en travaillant du bois de bouleau finlandais et non traité.

Rapidement, la pratique gagne en popularité et arrive en France par l’entremise de quelques entrepreneurs : là encore, le succès est immédiat et la France voit les associations se multiplier, devenant le deuxième pays au monde dans la pratique du Mölkky, allant même jusqu’à voir des compétiteurs français remporter des titres internationaux.

 

Un jeu simple et accessible

Le Mölkky est un jeu assez simple à pratiquer qui ne demande qu’un minimum d’adresse pour prendre du plaisir, ce qui en fait un jeu très intéressant à pratiquer en famille et explique une partie de l’engouement pour ce sport.

Une partie de Mölkky impose d’avoir 12 quilles numérotées. Ces quilles sont hautes de 15 cm pour un diamètre de 5,5 cm. Disposées selon un ordre bien précis en quatre rangées, il va falloir pour les joueurs lancer un bâton nommé mölkky sur les quilles pour les faire tomber.

Si le joueur fait tombe une quille, il remporte le nombre de points inscrits sur la quille (de 1 à 12). S’il en fait tomber plusieurs, il remporte autant de points que de quilles (si 3 quilles tombent, il marque 3 points). Si un joueur ne marque aucun point durant trois manches, il est éliminé. Une fois les points décomptés, on relève les quilles sans les déplacer, ce qui fait évoluer l’aire de jeu au fur et à mesure de la partie. C’est alors au tour du suivant.

Le but du jeu est tout simple : le premier à comptabiliser exactement 50 points gagne. Le mot important ici est « exactement » puisque si un joueur marque 51 points, il retourne à 25 points et doit reprendre d’ici. Il faut donc faire attention aux nombres de quilles touchées ainsi qu’aux points que peut rapporter chaque quille indépendamment : à l’approche des 50 points, il faut prendre le temps de calculer ses lancers pour atteindre le but.

Très simple à jouer, le Mölkky comporte une notion de stratégie qui obligera les plus jeunes à réaliser des additions et envisager les solutions qui s’offrent à eux plutôt que de chercher la force brute. Jeunes, moins jeunes, garçons et filles peuvent ainsi s’amuser en familles, entre amis ou même lors de l’une des nombreuses compétitions qui se tiennent en France, sous l’égide de la Fédération française de Mölkky.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *