Poupée maléfique et clown flippant : quand le cinéma inspire l’info

Poupée maléfique et clown flippant : quand le cinéma inspire l’info

Les faites divers de ces derniers jours ont été grandement marqué par le cinéma, pour diverses raisons, et avec diverses conséquences. Retour sur les phénomènes étranges provoqués par les films d’horreur.

Annabelle : un film qui échauffent les esprits

Premier cas, le film Annabelle, retiré de certaines salles pour raison de sécurité. Le film, inspiré des enquêtes paranormales d’Edward et Lorraine Warren, met en scène une poupée maléfique (Annabelle donc), qui vient perturber le quotidien d’un jeune couple à grand renfort de bruits suspects et inscriptions sataniques.
Pas de crises de paniques ou de poupées tueuses dans les salles. En revanche, un public jeune et légèrement dissipé, très prompts à gâcher le spectacle. Bousculades, insultes, cris, bagarres… voilà de quoi justifier un retrait définitif de ce film afin de se passer de cette clientèle peu respectueuse d’autrui.

Ce n’est toutefois pas la première fois que ce genre de film provoque de tels incidents. Sinister ou encore Paranormal Activity 4 avaient déjà provoqué des faits similaires, en plus de comptoir à confiserie pillés et autres incivilités.

Pour la plupart des psychologues, ces phénomènes ne sont pas nécessairement liés au film lui-même, mais bien à la possibilité qui est donné aux jeunes de se retrouver en  groupe dans un endroit clos, sombre, et particulièrement propices aux « bêtises ». Alors pourquoi plus sur les films d’horreur que sur les autres teenage movies ? Il semblerait simplement que le public qui aime ce genre de film d’horreur (de qualité moyenne, demandant peu de réflexion, et misant plus sur les images chocs que sur l’angoisse), soit aussi le plus difficile à gérer…

Les clown du nord, un phénomène qui s’amplifie

Deuxième phénomène, légèrement plus effrayant, celui des clowns qui sévissent dans le nord. En effet, plus de 30 signalements ont déjà été relevés dans la région, indiquant des personnes déguisées en clown errant dans les rues pour effrayer les passants. Vendredi dernier un homme de 19 ans a même été interpellé à Douvrin pour avoir effrayer des enfants et adolescents avec son costume.

imagesLes faits sont d’autant plus amplifiés par les réseaux sociaux où les vraies/fausses photos se multiplient, et par les médias, plutôt friands de ce genre de rumeurs insolites en période d’Halloween et de rediffusion de grands classiques (« Ca » de Stephen King, le Joker de « Batman« …). La police préfère voir les choses avec recul, parlant de « mauvaises blagues ». Les habitants du nord, en revanche, indiquent craindre tout de même des débordements.

Pourtant, la tendance risque bien de se développer encore avec la sortie récente de le retour de la série à succès American Horror Story. Cette 4e saison, intitulée « FreakShow » met en effet en scène un cirque peuplé d’étranges personnes des cirques d’antan (femme à barbe, siamoises, cul-de-jatte…) et, en parallèle, un méchant clown dont la principale activité est le meurtre et le kidnapping d’enfants…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *