Sono et jeux de lumière pour votre spectacle ou boite de nuit

Sono et jeux de lumière pour votre spectacle ou boite de nuit

Concert, pièce de théâtre ou ambiance dans une discothèque ou boite de nuit trans à Paris… Organiser un spectacle qui ne soit pas du niveau « fête de l’école primaire » est une véritable entreprise. Si vous avez cette ambition, il vous faudra prendre en compte bien plus que votre talent sur scène (ou celui de vos protégés). Image et son sont les aspects qu’il vous faudra ménager pour assurer un effet « professionnel ». Voici donc comment s’organise un spectacle sympa.

La gestion de la sonorisation

Quelle que soit la nature du spectacle que vous allez mettre en place, l’ouïe est le sens qui sera le plus mis à l’épreuve par les spectateurs. Une acoustique ou une sonorisation mal gérée et vous verrez dans un premier temps les têtes se pencher vers la scène avant d’abandonner pour piquer un somme, ou quitter la piste de danse de votre boite trans à Paris pour siroter des Mojitos en terrasse.

Si l’acoustique naturelle du lieu est difficile à anticiper (toutes les salles des fêtes ne sont pas conçues comme les théâtres romains de l’Antiquité, étonnamment), vous pouvez assurer le coup en prévoyant de miser sur l’électro-acoustique.

Il faudra pour cela passer par l’installation d’enceintes mais aussi de tout le matériel possible pour optimiser l’acoustique : portique de sono, amplificateurs ou périphériques de mixage qui vous permettront de faire profiter la salle entière d’un son pur et, pour les plus motivés, d’une ambiance sonore travaillée à côté (sons d’ambiance et effets sonores bien maîtrisés seront un plus).

Des jeux de lumière pour un spectacle de qualité

L’autre sens qu’il faut prendre en compte dans un spectacle, c’est la vue. Et pour flatter les mirettes, on peut dire que les possibilités sont quasiment illimitées : jeux de lumière, fumée artificielle, lasers… Si en plus je vous dis qu’il est possible de s’en offrir sans casser le budget, vous allez forcément craquer.

Les innovations dans le domaine font qu’aujourd’hui, les prix sont de plus en plus accessibles et même les amateurs et les particuliers peuvent s’acheter du matériel visuel et lumineux qui ne fasse pas « cheap ». Il est donc tout à fait possible de se passer d’un décor coûteux et utilisable que peu de fois en le remplaçant par des jeux de lumières.

Le mieux reste que vous pouvez adapter ce matériel à vos envies. Pour une pièce de théâtre qui s’ouvre sur une ambiance inquiétante et mystérieuse, un rideau de fumée et quelques discrets jeux de lumières auront tôt fait de stimuler l’imagination des spectateurs qui se projetteront dans la scène malgré le dénuement de décor (la preuve à Disneyland). La seule condition est de ne pas en faire trop : à moins de vouloir animer une boîte de travesti à Paris, évitez les lumières trop fortes et trop présentes.