La géothermie, l’énergie renouvelable qui ne fait pas de bruit

La géothermie, l’énergie renouvelable qui ne fait pas de bruit

La géothermie étant encore peu connue, l’accent est mis sur les sources d’énergie renouvelables afin d’éviter autant que possible les dommages environnementaux. Pourtant, la géothermie existe depuis longtemps et sert à chauffer des millions de foyers dans le monde. 

Qu’est-ce que la géothermie ?

Par énergie géothermique, on entend généralement une exploitation de la chaleur sous la surface de la Terre pour générer du chauffage et de l’électricité dans différents foyers et industries. L’énergie géothermique est une énergie « verte » dont les émissions de CO2 sont faibles (38 g/kWh). Il s’agit également d’une source d’énergie renouvelable, car l’eau est extraite du sous-sol et refroidie avant d’être réinjectée dans des réservoirs. Bien qu’il s’agisse d’une source d’énergie pérenne et stable, l’énergie géothermique est moins connue que l’énergie solaire et l’énergie éolienne.

Les types de géothermies qui existent

Il existe trois types d’énergie géothermique dans le monde. Ils varient en fonction de la profondeur de l’enfouissement, de la température de la croûte terrestre et, finalement, de l’exploitation de la ressource. Dans le pays, c’est la géothermie à faible énergie qui est utilisée. La chaleur produite est utilisée pour le chauffage des habitations et la production d’eau chaude. Il existe également une production d’électricité géothermique à teneur énergétique moyenne et élevée. Elles sont notamment utilisées pour produire simultanément de la chaleur et de l’électricité dans de grandes installations. 

Les plus grandes centrales géothermiques du monde

Aujourd’hui, le monde est constamment à la recherche des sources d’énergie verte les plus économiques et les plus durables. La plus grande centrale géothermique du monde se trouve au Geysers Complex, aux États-Unis. Elle a une capacité de 1150 MW permettant d’alimenter pas moins de cinq villes en électricité. Ensuite, il y a aussi le complexe de Larderello en Italie avec une capacité de 770 MW, et enfin la Gare de Cerro Prieto au Mexique avec une capacité de 720 MW.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.