Lavallière : comment la nouer et la porter ?

Lavallière : comment la nouer et la porter ?

Toujours chic, parfois exubérante, la lavallière est la marque incontestable des mariages élégants, où le dandy peut exprimer pleinement son sens du style ! Pas si facile pourtant de dompter la lavallière : comment la nouer, avec quelle tenue la porter de préférence, on vous dit tout de cet accessoire masculin si sophistiqué.

Qu’est-ce qu’une lavallière ?

Une lavallière est une pièce de tissu proche de la cravate, mais que l’on noue comme un nœud papillon. Les hommes la réservent souvent pour les grandes occasions, et elle fait partie des accessoires les plus chics pour un costume de jeune marié.

Souvent cousue dans des tissus colorés et/ou chatoyants, et offrant une certaine ampleur une fois nouée, ce n’est vraiment pas une cravate comme les autres. Pour bien la porter, il suffit cependant d’appliquer quelques règles de base.

Comment la nouer ?

La lavallière peut être nouée de 2 façons :

  • En « ruche » : ce nœud s’apparente à un nœud de cravate traditionnel, mais avec une écharpe plus large qui apportera donc plus de bouffant. On peut ensuite l’orner avec une ou plusieurs épingles à tête de perle, par exemple.
  • En nœud Ascot ou gordien : un nœud croisé plus complexe que le nouage en ruche, mais d’une grande élégance lorsqu’il est maîtrisé.

Comment la porter ?

Si certains grands créateurs de mode en ont fait leur accessoire fétiche, il n’est pas si facile de trouver les occasions idéales pour porter la lavallière, c’est pourquoi on la réserve aux cérémonies les plus habillées.

Pour un costume de mariage, elle accompagne à merveille un costume traditionnel de marié, par exemple un trois pièces avec redingote. Mais on peut aussi en faire un usage décalé avec une tenue plus moderne !

Avec son tissu satiné et sa belle ampleur, c’est déjà un accessoire très visible. N’hésitez donc pas à calmer le jeu avec un coloris neutre ou pastel, histoire de ne pas « surcharger » votre tenue. On assortit généralement la couleur de la lavallière avec celle du pantalon, et l’on porte un veston et une redingote de teinte différente. En revanche, la couleur des chaussures ne doit pas être la même que celle de la lavallière, puisqu’on les assortit plutôt à la veste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *