Nos conseils pratiques pour une conduite sereine dans le brouillard

Nos conseils pratiques pour une conduite sereine dans le brouillard

À cause de la dégradation de l’environnement à laquelle les usagers de la route font souvent face, il n’est pas rare de devoir conduire par temps de brouillard. Dans cette optique, vous trouverez dans cet article quelques règles de sécurité routière qui vous aideront à conduire en toute sécurité. En même temps, vous pouvez assurer votre propre sécurité et celle des autres conducteurs empruntant le même itinéraire.

Réduire la vitesse 

Comme il s’agit de conduire par temps dangereux, la toute première règle consiste à réduire la vitesse. Pour ce faire, il est essentiel de savoir, selon votre pays, toutes les règlementations relatives à la limitation de vitesse pour les véhicules motorisés. En cas de brouillard ou de visibilité inférieure à 50 m, les conducteurs sont dans l’obligation d’endiguer leur vitesse à 50 km/h. Cette régulation est valable pour tous les automobilistes, qu’ils soient sur une autoroute, une section d’autoroute ou autres routes. N’hésitez surtout à pas différer votre départ, plus particulièrement si vous devez conduire en rase de campagne. 

Utiliser correctement les feux de brouillard 

En fait, les conducteurs reçoivent toujours une formation spéciale avant de prendre le volant. Toutefois, pour ne pas gêner les autres automobilistes, sachez comment utiliser correctement vos feux de brouillard. En cas de léger brouillard, il n’est donc pas nécessaire de les allumer. En revanche, si la visibilité descend en dessous de 100 mètres, allumez-les et éteignez-les aussitôt que possible, selon les circonstances.

Faire attention à la condensation

En cas de brouillard, de la condensation peut se former plus rapidement et gêner la visibilité du conducteur, il convient donc d’être particulièrement prudent. L’idéal est d’allumer le chauffage du véhicule afin de désembuer le pare-brise et la lunette arrière. Gardez également les fenêtres entrouvertes afin de réduire la formation de condensation. De plus, il est ainsi plus facile d’entendre ce qui se passe à l’extérieur du véhicule. De cette manière, le manque de visibilité se trouve plus ou moins comblé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.